Séjour gastronomique en Inde pour découvrir ses plats typiques

L’Inde représente pour les passionnés de voyages, une destination incontournable. Incontournable parce que ce pays peut faire découvrir aux visiteurs des sites des plus singuliers. Mais aussi incontournable parce que l’Inde peut leur dévoiler un patrimoine culinaire d’une grande richesse. En effet, depuis longtemps, la cuisine indienne a été élevée au rang d’art. Ce n’est pas un hasard si la gastronomie indienne fait maintenant partie des plus grandes cuisines de notre planète.

Découvrir les spécialités culinaires de l’Inde du Nord

inde-plat-prepare-au-tandoor

La tradition moghole a une très grande influence sur la cuisine de l’Inde du Nord. Elle a la particularité d’être crémeuse, épicée et très parfumée. Parmi les plus populaires de cette cuisine se trouve le tandoori. Cette méthode de cuisson tire son nom du tandoor, qui est tout simplement un four en terre cuite. Le poisson ou des crevettes, ou encore de la viande ou bien du poulet marinés dans du yaourt épicé et pimenté ; sont préparés en étant cuits dans un tandoor.

Autre plat typique du Nord, le kebab. Lors de votre séjour en Inde, vous ne manquerez pas de l’apercevoir dans n’importe quel marché de l’Inde du Nord. Il s’agit d’une brochette de viande hachée et grillée, accompagnée habituellement de kofta. Ce dernier est un plat composé de viande ou de légumes hachés, et cuits dans du yaourt épicé.

Que dire de la cuisine du Sud ?

inde-plat-traditionnel-du-sud

La cuisine de l’Inde du sud est en règle générale une cuisine végétarienne. Habituellement, elle est associée à l’ayurveda qui est un système thérapeutique et un mode de vie ayant pour but d’instaurer l’équilibre énergétique. Traditionnellement, on sert les mets sur des feuilles de bananier, ou sur un « thali » qui est un plateau en inox où sont placés de petits bols appelés « katori ».

Parmi les plats les plus célèbres de la cuisine du Sud, on trouve les « idlis ». Ce sont des galettes de riz concassé accompagné de yaourt. Le mélange doit être fermenté pendant une nuit avant de le mettre dans des moules et le cuire à la vapeur. Une autre spécialité du Sud, les « dosaï » ou « dosa ». Ce plat croustillant est composé de crêpes très fines dont la pâte est faite à partir de farine de lentille et de riz. Ces crêpes sont ensuite cuites sur une plaque beurrée de ghee (beurre clarifié).

Separator image Publié dans l'Asie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *