Un tour d’horizon sur les spécialités culinaires birmanes

En général, la gastronomie birmane concentre les savoir-faire culinaires de ses voisins : la Chine, Thaïlande, l’Inde et autres pays asiatiques. L’élément de base de ses plats est souvent le riz. Lorsque vous entrez dans l’un de ces petits restaurants appelés resto ou boui-boui, vous aurez pour la plupart du temps des menus constitués de plats de viande ou légumes accompagnés ou non de riz. Si vous avez l’occasion d’y faire un petit tour à Myanmar, les plats délicieux suivants vous feront sûrement régaler.

Le Mohinga

Si vous partez en voyage en Birmanie, il faudrait absolument goûter au Mohinga, un plat de nouilles. En réalité, la soupe Mohinga est le plat national birman. Il est surtout consommé en tant que petit-déjeuner. Cette soupe succulente est souvent préparée avec du poisson combiné avec des vermicelles de riz ou nouilles agrémentées d’ail, oignon, citronnelle, gingembre et farine de pois chiche. Sachez que vous en trouverez dans la plupart des restaurants, les tea houses et dans les street food des grandes villes. Cependant, vous devez savoir qu’il est des variantes de ce plat selon la région.

Lahpet Thoke ou la salade de feuilles de thé

Eh oui ! Les feuilles de thé, elles peuvent être mangées. Le Lephet Thok est d’ailleurs une salade à base de feuilles de thé. Il est un plat qui est habituellement servi en petite quantité à la fin d’un repas, notamment pour ses vertus détoxifiantes, et pour accompagnées quelque fois un curry de poisson ou de viande. Cependant, depuis toujours, il est un apéritif servi lorsqu’un visiteur arrive dans sa maison ou à n’importe quel moment de la journée. Cette tradition est toujours d’actualité. Le Lahpet Thoke est constitué feuilles de thé vert marinées, noix de coco, crevettes séchées, ail, sel haricots, tomates, oignons, graines de sésame et arachides grillés. Bien qu’elle soit amère, cette salade a réellement du goût.

Le curry de viande ou poisson

Le curry birman est une recette traditionnelle ayant un goût inédit. Il se prépare souvent avec de la viande et du poisson. Il est surtout très différent des préparations connues par son assaisonnement. En général, cette recette est confectionnée à partir d’ail, citron, coriandre, gingembre, oignons, tamarin et le « ngapi » un assaisonnement spécial à base de poissons ou crevettes. Il faut préciser que les currys birmans sont cuisinés sans piment. Bien que les viandes et les poissons soient les meilleurs, les curry au poulet et au mouton sont les plus prisés sachant que la plupart des bouchers du pays sont des musulmans.

Le Falooda

Le Falooda ou Faluda est un dessert froid très populaire en Birmanie. Il est souvent préparé avec du sirop de rose, graines de basilic, vermicelles, des morceaux de gélatine, des perles de tapioca avec de l’eau ou du lait. Parfois, pour être plus rafraîchissant, on y ajoute une boule de glace. Il est souvent servi à la fin de chaque repas. Il est surtout idéal de le consommer durant l’été, car il fait très chaud et ce dessert est très vivifiant. Sinon, vous aurez toujours les fruits tropicaux à choisir pour votre séjour dans le pays.

Separator image Publié dans l'Asie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *